Le lac des Peirou à St-Rémy de Provence vu du haut de la falaise

Le GR6, lac de Peirou et mont-Gaussier

Actualités, Sport

maj. info du 16/01/2018 — Les Alpilles sont un terrain de jeu fantastique pour les randonneurs. Entre le lac des Peirou et le site de Glanum, le GR6 qui traverse le massif, passe par une grotte tunnel située dans la falaise qui surplombe le lac.

Ce passage possède des échelons afin de faciliter l’ascension qui sans cette aide s’avérerait particulièrement difficile. Cependant cet aménagement date et la sécurité des randonneurs n’étaient plus assurée. C’est la raison pour laquelle la ville de St-Rémy et le comité de randonnées pédestres ont décidé de rénover les échelons.

Depuis 6 mois, le passage est interdit pour cause de rénovation, il faut donc marcher sur la route pour gagner St-Rémy depuis le lac. Mais les travaux devraient être achevés pour la fin de l’année 2017.

Les randonneurs vont bientôt pouvoir recommencer à escalader ce magnifique passage dans la falaise.

A noter que les échelles du Mont-Gaussier sont également en cours de rénovation…

Les Alpilles offriront alors des passages de randonnée  extraordinaires et sécurisés…

 

Les travaux devaient s’achever le 22 décembre 2017 mais l’ouverture de l’itinéraire est finalement repoussée au 15 janvier 2018. Nous vous tiendrons informés de la date d’ouverture au public.

Voici un article et une vidéo sur le site de France 3

 

Le sommet des échelles au mont-Gaussier

Mise à jour : 16 janvier 2018

Et bien voilà, le délai est dépassé, je me rends donc sur place dans la vallon de St-Clerg. Le panneau est toujours là, au bas du sentier, mais la date est toujours au 15 janvier, donc… je monte.

Le passage dans la grotte trouée à mi pente est aménagé. Deux échelons métalliques malgré la faible hauteur de la marche..

Les échelles ont fait place à un escalier métallique d’une magnifique couleur rouille…
Au pied de l’escalier, aucun panneau, je monte donc. L’escalier est bien raide et les marches très étroites, on y pose seulement la moitié de la chaussure; A la descente, il ne doit pas falloir dormir… en cas de croche-pattes, c’est le plongeon.

Au sommet, nous constatons que l’ouvrage semble très solide, rien à voir avec les échelles branlantes précédentes.
Je passe le trou souffleur et trouve une rampe de l’autre coté (un peu superflue tout de même).
Faute de temps, je fais demi-tour et j’ai donc pu constater qu’effectivement, il faut être attentif à la descente…

A noter que le passage à gauche de l’échelle qui auparavant permettait de gagner l’autre échelle qui elle permet d’atteindre le sommet, est fermé en raison d’une énigmatique réhabilitation du milieu naturel
Ce qui veut dire, qu’à partir d’ici, il faut soit passer par les crêtes au-dessus du trou souffleur (très aérien et dangereux) soit redescendre de l’autre coté et remonter ensuite, un peu plus loin vers le sud.
Je vais tacher d’en savoir un peu plus auprès du parc, notamment sur le sens prévu pour effectuer cette randonnée jusqu’au sommet.

 

 

Voilà donc un ouvrage qui facilitera l’ascension au mont-Gaussier

Belle randonnée.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.