Chapelle Ste-Sixte à Eygalières

La chapelle Ste-Sixte.

Patrimoine

Voilà la carte postale la plus connue des Alpilles.

Perchée sur un léger mamelon rocailleux à l’est d’Eygalières, cette chapelle romane flanquée de trois cyprès, a été peinte et photographiée par des nuées d’artistes et de touristes.

Il faut dire que le tableau est magnifique.
Un temple païen existait bien avant la chapelle, c’est ici que les romains captèrent l’une des nombreuses sources d’Eygalières afin d’alimenter Arles.

La chapelle date du XII° siècle, on lui rajouta un porche au XVII° siècle car elle servit de léproserie lors de l’épidémie de peste de 1629.
Elle fut classée monument historique en 1971.

Si vous en avez la possibilité, venez donc à l’époque de la floraison des amandiers (généralement au mois de février ou début mars).
Le tableau est vraiment magnifique…

Saint Sixte fut parmi les premiers papes chrétiens, martyr, il fut décapité.
Autrefois, une procession portant le buste de saint Sixte se déroulait tous les ans entre l’église St-Laurent du village et la chapelle Ste-Sixte.

Cette chapelle servit de cadre à de nombreux films, le dernier en date est « La fille du puisatier » de Daniel Auteuil.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.