Vestiges de galerie de mine de Bauxite

La bauxite

Science

En 1821 près des Baux de Provence, Pierre Berthier, un ingénieur des mines découvre les propriétés d’un minerai auquel il donnera le nom de Bauxite.

Ce minerai de couleur rosée ou jaunâtre est riche en oxyde d’aluminium, en silice et en oxyde de fer.
Sa couleur rouge est due à l’hématite alors que le jaune provient de la goethite – du nom de l’écrivain allemand Goethe, passionné de minéralogie.
Ce minerai fournit de l’alumine qui permet ensuite la fabrication de l’aluminium. Très utilisé de nos jours, l’aluminium était considéré comme un métal précieux au XIX° siècle.

Fabrication :
On traite le minerai sous pression et à chaud en y ajoutant de la soude pour obtenir de l’alumine.
Ce procédé provoque de nombreux déchets, les tristement fameuses « boues rouges ».
L’alumine est ensuite traitée par électrolyse pour faire l’aluminium.

Les Alpilles :
La bauxite des Alpilles fut tout d’abord extraite dans de petites exploitations artisanales. On trouve des vestiges de mines au sud du village des Baux, près de Maussane ou à l’est de St-Rémy de Provence.
Ensuite de vastes carrières industrielles furent créées, les deux plus importantes sont celles du Mas Rouge à l’est des Baux de Provence et celle à proximité du mas de Guerre du Nas de Gilli, à l’ouest du village des Baux.
La bauxite industrielle extraite dans les Alpilles était traitée à l’usine de Salindres près d’Alès, dans le Gard, ce qui provoquait de nombreux trajets en camions et les protestations des écologistes.

Une vidéo de Marie Mauron est d’ailleurs disponible à ce sujet dans les documents de l’Ina.

La production de la Bauxite dans les Alpilles s’est achevée au début des années 1980 tout comme celle de Brignoles dans le Var qui s’est arrêtée en 1990.
De nos jours, la Bauxite reste exploitée en Guinée, au Brésil ou en Chine…

Bauxite
Bauxite

Dans les Alpilles, vous pouvez visiter de nombreux sites relatifs à la bauxite.

  • Citons plusieurs cavités au nord de Maussane, sur la colline à l’ouest du golf.
  • Au Destet au lieu dit « Le Fangas », la mine est fermée pour protéger les chauves-souris mais tout à coté, vous pourrez observer de beaux escarpements de bauxite.
  • A l’est de Saint Rémy dans les collines au sud de la Grande Draille Sud à la Galine.
  • Entre Fontvieille et Paradou aux Défends de  Sousteyran, d’impressionnantes anciennes carrières pleine d’eau.

Les plus aventureux pourront même faire une chasse au trésor extraordinaire qui les mèneront jusqu’à une galerie de mine désaffectée… mais chut c’est un secret réservé aux initiés !
Si vous voulez en savoir plus, allez donc sur le site de géocaching.com et tapez « GC59FVQ ». Vous n’oublierez pas de sitôt cette aventure digne de Indiana Jones concoctée par Loan13 !

One thought on “La bauxite

  • Bonjour, j’ai eu la chance de faire cette chasse au trésor…
    C’est fantastique, elle vous entraîne dans plusieurs sites dont une mine de bauxite désaffectée extraordinaire…
    Voici une aventure que je ne suis pas près d’oublier

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.