Bas relief les Tremaié au Baux de Provence

La chapelle les Trémaïé

Patrimoine

Cette chapelle au pied de l’immense falaise des Baux de Provence, présente une origine mythique.

En effet, la légende veut que ce patronyme « les Trémaïé » vienne d’un bas-relief qui représente trois personnages que les Provençaux ont identifié aux saintes Marie-Salomé et Marie-Jacobé qui ont accosté en Camargue sur une barque.

Dans la chapelle, vous découvrirez un tableau qui les représente.
Le troisième personnage, sans doute un homme, a été assimilé à une autre sainte, d’où le terme Trémaïé (trois Maries).
La légende précise même que la mer arrivait jusqu’au rocher des Baux et ce serait là que les saintes auraient accosté…

La chapelle des Tremaie

Ce site peut faire l’objet d’une sympatique promenade autour du rocher des Baux…

Pour commencer, depuis le parking à l’entrée du village des Baux, descendez vers le mas de la Dame et St-Rémy sur la D27a après le col de la Vayède, puis prenez un sentier à droite dans le premier virage à gauche .
On découvre alors, dans les buissons, l’habitat des Trémaïé qui marque l’emplacement de constructions préhistoriques.
Avancer donc sur un bon sentier de façon à arriver rapidement à la chapelle où l’on découvre le bas relief.
Belle vue sur la vallée au sud.
La stèle des Gaïé est plus difficile à dénicher. Il faut continuer sur le chemin qui monte et, arrivé sur une croupe qui conduit à une ancienne carrière au sommet d’un escarpement sur la gauche, monter à droite en direction d’un bloc rocheux sur lequel on devine des gravures et une inscription totalement indéchiffrable.

L’accès est encombré de végétation, preuve qu’il est peu parcouru…
Cette stèle est sans doute d’origine romaine.

En continuant sur le sentier, on contourne totalement la falaise et on arrive sur un chemin caladé qui conduit au village en passant par la porte d’Eyguières.
Au bout du sentier juste avant la voie caladée, une Vierge représentée en train d’écraser un serpent, trône sur un piédestal.

Il s’agit de sainte Marie des Baux.
Autrefois le 25 mai, une procession faisait le même itinéraire que celui proposé ci-dessus, s’arrêtait aux stèles et à la Vierge puis remontait au village par la porte d’Eyguières.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.