La grotte des Fées

Alpilles secrètes

Cette grotte des Fées fait partie des zones secrètes des Alpilles. Elle se cache sur le plateau face au village des Baux. De nos jours, elle est fermée et sert de refuge aux chauves-souris…
La grotte des Fées est célèbre surtout par l’évocation qu’en a faite Mistral dans Mireille.
Mistral venait aux Baux de Provence dans sa jeunesse, il est fort probable que la visite de la grotte fut un but de promenade pour le jeune poète.
Quelle aventure pour un jeune homme certainement influencé par le romantisme de l’époque !

Voici un extrait de Mireille :


Entre les touffes de romarin,
à fleur de roche, un trou se cache.
Dans ses profondeurs, depuis que le saint Angelus
en l’honneur de la Vierge, frappe
le bronze clair des basiliques,
dans ses profondeurs les antiques Fées,
pour jamais, du soleil ont fui la splendeur.

Dans la gorge étroite et raboteuse
De la caverne sombre,
Les porteurs cependant avaient laissé Vincent
Se couler par glissade.
Avec lui, dans l’obscur sentier
ne s’aventura que Mireille,
recommandant son âme à Dieu, chemin faisant.

Au fond du puits qui les amène,
dans une grotte vaste et froide
ils se trouvèrent; et seule, au milieu,
et voilée d’un nuage de rêves,
Tavèn, la sorcière, accroupie,
tenait un épi de brome…

Pas très accueillant, n’est ce pas ?
Faut-il rappeler que le Brome, faux seigle, est une graminée (une mauvaise herbe si vous préférez) qui se mélangeait au seigle et qui si elle n’était pas triée lors des moissons, donnait mauvais goût au pain…

LES CHAUVES-SOURIS

Jusqu’en 1968, la grotte des Fées constituait le plus important site de reproduction de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur avec plus de 6 000 individus. Le guano y fut même exploité.
Le programme LIFE « Conservation de 3 Chiroptères cavernicoles dans le Sud de la France » a fermé l’entrée en 2006 avec des barreaux métalliques armés de béton.
La grotte présente deux entrées et développe plus de 200 mètres de galeries qui donnent accès à trois salles repères des chauves souris.

Les espèces cavernicoles sont :
Le Murin de Capaccini
Le Murin de Daubenton
Le Grand murin
La Pipistrelle commune
Le Rhinolophe euryale
Le Minioptère de Schreibers
etc.
Il existe une autre cavité aménagée pour les chauves-souris dans les Alpilles, il s’agit de l’ancienne carrière du Fangas qui était à l’origine une galerie de mine de Bauxite. Elle se trouve au Destet sur la D76. En partant de Maussane, il faut rouler vers l’est, la cavité se trouve sur la gauche juste après la petite côte et ses lacets caractéristiques.

La grotte des Fées présente deux ouvertures toutes deux fermées par de lourdes grilles.

 

Plaque de la grotte des Fées au Val d’Enfer

Le chemin initial pour atteindre la grotte se faisait par le bas. Il reste d’ailleurs un panneau calcaire sur un rocher  à proximité de la route du val d’Enfer. Malheureusement ce rocher est caché par la végétation impénétrable de nos jours. Il est bien dommage que la municipalité ne se préoccupe pas plus du patrimoine local. A défaut de rouvrir le chemin jusqu’à la grotte, on pourrait au moins faciliter l’accès à ce panneau.

De nos jours, pour aller à la grotte des Fées, il convient de passer par le haut. Stationnez donc au col au-dessus des Baux sur la D27 et empruntez le chemin qui longe les crêtes vers l’ouest puis cherchez… un peu, à la folie ou pas du tout en vous rendant sur le site de OpenStreetMap dans lequel l’itinéraire d’accès est tracé !

Attention, l’accès se fait par le haut de la barre rocheuse qui abrite la grotte, danger de chute avant le sentier minuscule qui descend sur la gauche.

Bonne balade en respectant les règles d’accès estivales et votre sécurité.

3 comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.