La tauromachie dans les Alpilles

Terroir

Bien que la plupart des manades de Provence se situent en Camargue, il existe de nombreux troupeaux de « toros » dans les Alpilles.

Au fil de vos promenades, vous rencontrerez ces magnifiques taureaux noirs qui paissent sagement derrière de solides clôtures…
La tauromachie est très présente dans les villages des Alpilles. Il ne s’agit pas ou bien peu rarement de corridas, mais de « Courses camarguaises » et de lâchers de taureaux dans les rues.

La course camarguaise est un jeu qui consiste à attraper des attributs fixés sur la tête du taureau. Il y a trois attributs distincts :

La cocarde
Le gland
La ficelle
Le raseteur, qui effectue des rasets devant le taureau, est muni d’un crochet et doit attraper les attributs.
Le taureau court après le raseteur qui ne doit son salut qu’au spectaculaire saut qu’il effectue au-dessus de la barrière qui entoure l’arène.

Voilà donc le principe de la course camarguaise, simple mais terriblement spectaculaire !

L’autre grande animation autour des taureaux est le laché ou « Abrivado ».
Les taureaux, encadrés par des gardians, sont lâchés dans les rues de la ville. Cette fois, le jeu consiste à isoler les taureaux afin de les soustraire à la surveillance des gardians. Ce sont de jeunes gens intrépides et anonymes qui se chargent de la besogne.

Là aussi, le spectacle est assuré. Inutile de préciser que ce jeu se déroule seulement dans une rue ou deux, protégées par des barrières afin que les taureaux ne puissent pas s’échapper n’importe où en ville… Enfin en théorie, de nombreux panneaux vous invitent d’ailleurs à la prudence dans les rues des villages.
Si vous venez dans les Alpilles en été, vous ne pourrez pas échapper à la tradition taurine, il y a de nombreuses manifestations en juillet et août.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.