Marie Mauron, la mémoire des Alpilles

Littérature, Personnages célèbres

Marie Mauron est un écrivain provençal née en 1896 et morte en 1986.
Née Roumanille dans une famille de paysans de St-Rémy de Provence, elle fut institutrice aux Baux et à St-Rémy avant de démissionner en 1941.
Son premier roman « Le Mont Paon » fut initialement publié en anglais. Elle signa ensuite une multitude de romans dont « Mes grandes heures de Provence » qui obtenu le prix de l’académie française ou bien « Charloun Rieu » qui obtenu le prix Mistral en 1960.
Elle fut élue majoral du Félibrige en 1969.

Voici quelques uns de ses ouvrages :
Mont Paon
La Maison des Passants
Charloun Rieu
La Transhumance
Mes grandes heures de Provence
La Provence au coin du feu
La Provence qu’on assassine
Cette Camargue que nous aimons
Ces Lointains si présents

 

A la fin de sa vie, elle s’engagea pour la défense des Alpilles, c’est ainsi que l’on peut encore la voir sur Internet dans une vidéo contre l’exploitation industrielle de la bauxite.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.