Les meuneries antiques de Barbegal

Histoire, Patrimoine

Les meuneries de Barbegal (IIème siècle) se situent à proximité de la ville de Fontvieille.
Ces moulins sont, en fait, considérés comme la plus grande concentration connue de puissance mécanique du monde antique. Cela leur vaut, donc, une place parmi les monuments historiques, et cela, depuis 1937, mais aussi une place au patrimoine mondial de l’UNESCO (1981). D’après un historien de la région, le complexe aurait été construit par Q. Candidius Benignus (Gallo-Romain).

Le site de Barbegal possède aussi un aqueduc d’un grande complexité car il était composé de deux aqueducs parallèles, en partie sur arches, l’un conduisant l’eau potable vers la cité arlésienne à partir de la chaîne des Alpilles, le second alimentant la meunerie.

L’aqueduc arrivait en haut d’une colline, passait par une saignée, alimentait un réservoir régulateur répartiteur et actionnait une série de roues à aubes parallèles disposées en cascade qui fournissaient l’énergie à des moulins à farine.

La meunerie pouvait produire 4,5 tonnes de farine par jour ce qui devait alimenter les 12500 personnes de la ville d’Arles.
Les meuneries de Barbegal auraient servi jusqu’au IIIème siècle environ.

Aujourd’hui, si on peut y voir des vestiges assez évocateurs de l’ampleur des travaux qu’ont effectué les Romains pour construire ces moulins et ces aqueducs, il est quand même difficile de concevoir tout dans les moindres détails si l’on a pas vu la maquette de reconstitution auparavant.

Voici donc une vidéo qui vous dévoilent la maquette du site visible au musée de l’Arles Antique :

 

 

et voici une autre vidéo qui vous montre le site actuel :

 

One thought on “Les meuneries antiques de Barbegal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.