Nostradamus

Culture, Histoire, Littérature

Michel de Nostredame dit Nostradamus est né à St-Rémy de Provence en 1503.
Sa maison natale est toujours visible rue Hoche.

Il commença sa scolarité en Avignon puis partit pour Montpellier afin de poursuivre des études de médecine. A noter qu’il a peut-être croisé Rabelais qui lui aussi fréquentait la faculté de Montpellier à la même époque…
Les avis des biographes divergent sur le fait qu’il ait obtenu le diplôme de médecine. Mais quoi qu’il en soit il exerça la profession d’apothicaire. Il mit au point des potions pour lutter contre la peste qui sévissait alors. Parallèlement, il exerça également le métier d’astrologue et voyagea beaucoup à travers la France et l’Italie.

Il revint ensuite à Salon ou il se maria pour la deuxième fois. Il publia alors ses almanachs astrologiques qui étaient des ouvrages de prédictions.
A noter qu’il participa financièrement à la création du canal de Crapone qui fertilise toujours les terres arides de Crau.

 

En 1555, il publie les Centuries qui remportent un énorme succès.
Le terme Centuries vient du fait que l’ouvrage est composé de quatrains regroupés par centaines.

Il est invité à la cour du Roi et un des ses quatrains devient célèbre car il relatait 4 ans avant les faits, la mort du roi Henri II blessé mortellement lors d’un tournoi par un éclat de lance dans l’œil.
Dès lors, il devient célèbre, la famille royale le consulte souvent.

 

Il meurt en 1566 dans des circonstances qu’il avait lui même relatées dans un des ses présages.

 

Il faut préciser que Nostradamus a autant d’admirateurs que de détracteurs.

Ronsard l’admirait mais dans Gargantua, on peut lire :

« Trouvez-y des allégories et des significations aussi profondes que vous voudrez et ratiocinez là-dessus tant qu’il vous plaira… »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.